Le Pouvoir de la Confiance en Soi

super-heros-768x512

Vous êtes vous déjà demandé d’où vient le fait que vous n’aviez pas confiance en vous ? Réfléchissez un instant.

Cette grande question vous amène certainement à d’autres questions où vous vous remettez sans cesse en question sur la réussite de votre vie (vie personnelle, vie de couple, vie familiale, vie professionnelle), sur vos objectifs que vous n’arrivez pas atteindre.

Débarrassez-vous du sentiment de culpabilité

Commencez par vous débarrasser du sentiment de culpabilité une bonne fois pour toute. Faites naître en vous votre véritable essence et personnalité. Gagnez votre liberté. Stoppez la culpabilité !

Le sentiment de culpabilité est un mal inutile qui vous ronge de l’intérieur. Vous avez tendance à continuellement ressasser le passé, à penser à des erreurs que vous avez pu commettre mais que vous ne pouvez plus corriger maintenant.

Vous avez, par exemple, abandonné un partenaire parce qu’il ne correspondait plus à vos attentes ou parce qu’il vous traitait de manière inacceptable, et que, malgré tout, vous vous sentez responsable de son bonheur.

Dès qu’un échec se produit dans une entreprise commune, vous avez immédiatement tendance à vous en attribuer l’unique responsabilité.

Avez-vous réellement besoin de traîner en vous ce fardeau de culpabilité inutile et pesant ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Comment vivrez-vous si vous n’aviez plus ce sentiment en vous ? Quelle différence cela fait ?

La « personnalité à culpabilité »

Certaines personnes ont une « personnalité à culpabilité ». Elles sont la plupart liées à un conditionnement de « mini-scénarios » qui les entraînent dans la spirale d’une habitude, d’une façon de faire, d’une façon de pensée.

Ces conditionnements sont introduits le plus souvent dans leur enfance par des ordres conscients ou inconscients. Les principaux sont :

  • « Sois parfait ! »
  • « Efforce-toi ! »
  • « Fais plaisir ! »
  • « Dépêche-toi ! »
  • « Sois fort ! »

Ces mini-scénarios sont aussi alimentés au quotidien par des héros impossibles à suivre ou à imiter, par des modèles que la publicité alimente ou par une éducation maladroite.

Tout n’est pas perdu. Vous pouvez les identifier et vous en débarrasser facilement même si occasionnellement elles peuvent réapparaître sournoisement en se manifestant comme un vieux fantôme du passé.

Une autre source importante de culpabilité, ce sont tout simplement les gens que vous fréquentez hors du cercle familial ou scolaire.

Une fois que vous les avez repérés, décrivez leur comportement à votre égard.

Vous verrez que ces manipulateurs sont eux aussi des marionnettes en suivant des modèles préétablis.

Vous pouvez « contre-attaquer » ce type de personne de façon aimable en retournant la situation ou la remarque « accusatrice » ou en demandant, par exemple, « sur quoi vous basez-vous pour dire cela ? ». La plupart du temps vous viserez juste.

Remarquez que si votre interlocuteur était en pleine forme, frais, dispos, pas stressé du tout, il  vous aborderait tout simplement autrement.

Mais dans certaines situations, il est préférable de « contre-attaquer » de manière ferme voire virulente tout en conservant votre sang-froid.

Restez calme quoiqu’il arrive et votre accusateur se sentira « désarmé ».

Ce n’est évidemment pas toujours le cas mais l’expérience vous prouvera que c’est extrêmement fréquent.

Apprenez à vous défendre

Autant vous devez apprendre à vous défendre et à ne pas accepter de porter la faute, autant dans certaines situations, il faut aussi admettre ses torts.

L’art subtil d’admettre ses torts pour en tirer une force étonnante est de dissocier votre erreur à culpabiliser de votre erreur. En faisant la distinction, vous passez plutôt votre énergie aux mesures à prendre pour y remédier plutôt qu’à accaparer votre énergie à vous déprécier et donc à culpabiliser.

C’est une technique extrêmement simple qui focalise votre énergie différemment et dont vous tirez tous les bénéfices.

« Je compare donc je culpabilise »

La raison en est fort simple, c’est que la plupart des gens, et surtout ceux qui manquent de confiance en eux, ont tendance à se comparer.

En général, surtout lorsque leur estime de soi est minime, la comparaison n’est évidemment pas très avantageuse.

Et cela peut d’ailleurs devenir une véritable manie.

La solution est simple : Cessez de vous comparer.

Parce que vous êtes unique. Oui, vous êtes unique. Vous n’êtes pas comme les autres.

Le seul point commun que vous avez c’est que vous avez vous aussi vos qualités et vos défauts.

Crédit photo (Super héros) : gratisography.com

Partager cette page Vivre Ici et Maintenant sur vos réseaux sociaux :

2 avis sur " Le Pouvoir de la Confiance en Soi "

  • Famili

    avatar Famili écrit le 26 mars 2014 à 16:46

    Il est difficile de vivre avec quelqu’un qui porte cette culpabilité.

  • Alain

    avatar Alain écrit le 9 octobre 2014 à 17:36

    Très bonne article merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *